Aller au contenu de la page

Hausse tarifaire sur ce produit

Timbre - Abbaye Notre-Dame de Sénanque - Lettre verte

Timbre - Abbaye Notre-Dame de Sénanque - Lettre verte
1 / 2
1,16 €
En rupture de stock
Vendu et expédié par La Poste

Description

ID 1123043

Nature de l'envoi : Lettre verte (J+3)

Poids maximum : 20 g

Destination de l'envoi : France

Le 26 juin 2023, La Poste émet un timbre de la série touristique sur l’abbaye Notre-Dame de Sénanque.

Le timbre et les bords de feuille (brins de lavande) seront parfumés à la lavande.

L’abbaye Notre-Dame de Sénanque, dans le Vaucluse, a été fondée en juillet 1148 par un groupe d’une douzaine de moines cisterciens venant de l’abbaye de Mazan, située à 1 300 m d’altitude dans le Haut-Vivarais, en Ardèche. C’est sur l’initiative de l’évêque de Cavaillon, Alfant, qu’elle fut érigée, sous la protection des seigneurs de Simiane, suzerains de Gordes.

L’abbaye est née de ce grand élan de fondation de monastères, initié en 1098 avec l’abbaye de Cîteaux, en Bourgogne. C’est du nom de Cîteaux (lieu où poussent des cistels, c’est-à-dire des roseaux) qu’est dérivé le terme « cistercien ». Le moine le plus célèbre issu de Cîteaux est saint Bernard, fondateur de l’abbaye de Clairvaux, dans l’Aube.

La fin du XIIIe siècle marque l’apogée territoriale de l’abbaye de Sénanque, qui s’étendait un peu partout en Provence. Le XIVe siècle fut son « grand siècle », qui n’est sans doute pas sans rapport avec le rayonnement de la papauté d’Avignon rejaillissant sur toute la région. Sénanque fut gouvernée par une succession d’abbés (supérieurs) de grande qualité.

Au XVe siècle, l’abbé Jean Casaletti fonda un collège cistercien à Avignon pour que les jeunes moines puissent y étudier. Puis ce fut la triste époque des troubles religieux, prélude aux guerres de Religion, qui se répandront en Europe. En 1792, Sénanque, délaissée, sans communauté monastique dans ses murs, est rachetée par un particulier d’Aix-en-Provence.

C’est en 1854 que l’abbaye va connaître un renouveau monastique sous l’impulsion de Dom Barnouin, nouvel abbé du monastère, qui en 1869 essaimera sur l’île Saint-Honorat, en face de Cannes : ce sera l’abbaye de Lérins, encore habitée par des moines cisterciens de nos jours.

Les lois de la République, en 1881, amènent une première expulsion des moines, puis une seconde en 1904. Les moines reviennent à Sénanque en 1926, quittent l’abbaye en 1969 faute de vocations pour la relève. De 1969 à 1988, l’abbaye, toujours propriété des moines de Lérins, abrite un centre culturel soutenu par Paul Berliet.

En 1988, l’abbaye de Lérins y envoie un petit groupe de moines afin de perpétuer la vocation de l’abbaye de Sénanque depuis sa construction au XIIe siècle.

© La Poste - Tous droits réservés

Les timbres en Lettre verte permettent d'affranchir vos envois vers la France en lettre verte. Votre courrier ne sera pas transporté par avion (hors liaison Outre-mer et Corse).

Le Client est informé qu’il dispose d'un délai légal de 14 jours à compter de la date de réception de sa commande pour se rétracter en contactant le service client par la rubrique «Aide et Contact» sur le Site ou en envoyant le formulaire de rétractation figurant en annexe 1 des CGV par voie postale :
Service Client Internet - La Boutique - 99 999 La Poste Cedex